Connexion

Qui sommes-nous?

5. Historique.

 

L’École Idéale est la toute première Ecole Privée à Nabeul et dans la région  du Cap-Bon. Elle vit le jour avec sa première filiale, l’École Préparatoire, en septembre 1998. Elle eut beaucoup de mal à faire croire à la fiabilité, la crédibilité et l’engagement de l’Enseignement Privé.

 

L’Ecole Idéale fut créée par Mourad Ghalleb, originaire de la ville de Nabeul, diplômé de la faculté des lettres, des arts et des humanités de La Manouba et spécialisé en Littérature et Civilisation Anglaise.

Après de nombreux séjours et stages à l’étranger, notamment aux Etats Unis et en Grande-Bretagne, le fondateur de l’École Idéale, désireux de construire avec les habitants, parmi les habitants, pour les habitants de sa ville natale, l’École de demain, fonda une École qu’il nomma L’Idéale.

L’idée était de transformer ce lieu de souffrance, d’incompréhension, d’exclusion voire d’exil qu’est devenue l’École pour des élèves pourtant doués, dotés d’outils et d’aptitudes à l’apprentissage, de créativité, de dépassement de soi. Des enfants intelligents, pétillants, vifs, polyvalents et pourtant malheureux pour la plupart, victimes d’une orientation politique oppressive, accablés par un système éducatif peu performant, des programmes chargés et des réformes non adaptées aux difficultés que vit l’Ecole au quotidien.. 

 

Des projets de réforme furent entrepris par l’Etat, le ministère de l’Education plus particulièrement pour améliorer la qualité de l’enseignement mais sans une véritable volonté politique et sans connexion aucune avec les difficultés qu’expérimente l’Ecole Tunisienne.

 

Au fil des années, L’Ecole Idéale constata une dégradation croissante de la qualité des enseignements donnés aux élèves. Elle comprit très vite que si elle voulait réussir son projet d’Ecole, il fallait qu’elle compte sur ses propres ressources pour apporter des solutions à cette régression.  Il fut évident que réformer le deuxième cycle de l’enseignement de base était une urgence. Elle se propose de procéder à  une  révision du contenu des enseignements donnés aux tout-petits. Sa mission définie, consciente des limites de son domaine d’intervention, l’Ecole Idéale lança l’Ecole Primaire puis l’Ecole Maternelle, ensuite deux succursales à Hammamet et à Korba et finalement le cycle secondaire pour compléter le cursus de formation de ses élèves.

 

L’Ecole Idéale n’a cessé de réaliser des performances remarquables à chaque concours ou examen national (concours de la 6ème année primaire, concours national de la 9ème année de base, examen du baccalauréat). Elle a été classée, avec le lycée pilote de Nabeul, à la tête des établissements scolaires publics et privés sur la région du Cap-Bon. Toutefois, l’Ecole Idéale s’est vu retirer, sous le régime totalitaire précédent, le droit à la dénomination d’Ecole Pilote malgré ses tentatives multiples et ses requêtes répétées auprès du ministère de l’Education et la délégation régionale de l’enseignement à Nabeul.

Cela n’a pas dissuadé son équipe qui continue à travailler avec le même acharnement, la même générosité et la même  foi en un jour meilleur.